La crise sanitaire a exacerbé certaines faiblesses de l'industrie française comme le vieillissement de ses outils de production ou sa capacité de réaction. C'est pourquoi des personnalités politiques, économiques et industrielles se sont concertées pour tirer les enseignements de cette crise.





Ainsi le Plan de Relance a été élaboré pour redresser l'économie française et l'industrie, en tant que pilier de la croissance. Le Plan France Relance débloque un budget de 25 milliards d'euros pour bâtir l'industrie du futur autour de quatre axes : décarboner, (re)localiser, moderniser et innover. Pour cette reconquête, les industriels sont incités à se doter d'un atout indispensable : la robotique collaborative conçue pour répondre aux ambitions nationales : l'augmentation de la productivité et la montée en gamme de produits à plus forte valeur ajoutée. Mais est-elle prête à relever le défi ?






La pandémie a durement éprouvé les industries françaises et européennes. Une situation sanitaire et économique incertaine qui les a forcées à prendre conscience de leurs vulnérabilités. Le besoin de construire l’industrie de demain s’accélère et la cobotique aux nombreux atouts trouvera sa place dans ce futur, d’abord pour empêcher la propagation du virus sur les chaînes de production et ensuite pour engager les industries dans un monde après-Covid-19.