L'automatisation n'est pas une nouveauté dans le monde industriel ; ce qui est nouveau c'est la rapidité avec laquelle la nouvelle génération de robots est capable d'intégrer les apprentissages et la diversité des applications. Le monde sensoriel qu'on pensait n'être exclusif qu'à l'humain ne l'est plus. L'accomplissement de tâches complexes et l'interaction avec le monde physique démontrent que les robots collaboratifs sont capables des deux ! En devenant une composante de l'écosystème d'une entreprise, la robotique industrielle fait évoluer le rapport entre l'humain et son travail.





Quelles opportunités offrent la robotique industrielle et quelles craintes suscite-t-elle ?






Les TMS (troubles musculo-squelettiques) entraînent de lourdes dépenses pour les entreprises et l’Assurance Maladie. Des programmes de prévention sont instaurés systématiquement dans les entreprises des secteurs à risques comme la logistique et les transports, le BTP ou l’agroalimentaire.
En plus des coûts directs et indirects que doivent payer les entreprises, les TMS génèrent également une dégradation du climat social. En effet, lorsque l’absentéisme perturbe les chaînes de production, les équipes sont contraintes de s’adapter pour maintenir la productivité. En exécutant les gestes routiniers et délétères pour la santé des salariés, la robotique collaborative joue un rôle majeur dans la gestion de l’absentéisme.





Les cobots peuvent-ils éviter la surcharge de travail des équipes sollicitées ?






Tendinites, douleurs musculaires, lombalgies, la liste des maladies professionnelles est longue comme une ligne de production… et les enjeux de la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) au sein de l’entreprise sont nombreux.






En 2019, les arrêts de travail représentaient plus de 11 millions de journées de travail perdues(1) pour les seuls TMS. En 2019, on déplore 50 392 TMS reconnus comme maladies professionnelles(2), 1,6 millions déclarés et 655 715 accidents de travail !






Ces TMS ont des répercussions sur la vie des salariés souffrants qui risquent une rupture professionnelle, sur l’entreprise qui voit le travail d’équipe se désorganiser, entraînant des coûts directs et indirects importants(3) et sur l’Assurance Maladie estimant à 21 512 € le coût moyen d’un TMS.